Le 13 mai 2014, le RQIS, le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES)  et le Réseau Trans-tech ont tenu une table ronde intitulée La mise en réseau des organismes d’innovation sociale et sa place dans l’écosystème de la recherche. Présenté à l’occasion du 82e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), cet évènement s’inscrivait dans le cadre des colloques du Réseau Trans-tech et du CRISES.  Quelque 70 personnes ont assisté à cette discussion au cours de laquelle quatre invités ont pu présenter leur point de vue et réfléchir aux enjeux de la collaboration en réseau, notamment dans le contexte de la Politique nationale de la recherche et de l’innovation (fichier PDF)  :

Lyne Sauvageau, vice-présidente à l’enseignement et à la recherche à l’Université du Québec, vice-présidente du RQIS

Sabine Dossa, directrice d’Interface ADISIF Entreprises

Claire Boulé, coordonnatrice générale du Réseau Trans-tech

Christopher McAll, professeur titulaire et directeur du Département de sociologie de l’Université de Montréal, directeur scientifique du Centre affilié universitaire CSSS Jeanne-Mance et du Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations (CREMIS), membre du RQIS

Éléments saillants de la discussion

Pourquoi réseauter en innovation sociale?

  • Faire valoir l’importance de l’innovation sociale
  • Créer des lieux de rencontres et d’échanges de différents acteurs pour discuter des problèmes et des solutions
  • Réunir le domaine de la recherche, qui documente et aide à comprendre le monde, et le domaine de la pratique, qui lui invente et crée des solutions

Six ingrédients à la création de liens entre des univers qui gagneraient à mieux se connaître :

  • Partage d’une vision commune
  • Reconnaissance de la complémentarité des savoirs pour le développement des connaissances
  • Lieux de rencontres neutres (non connotés par la recherche ou la pratique)
  • Environnement de travail souple dans lequel on accepte les risques et on fait confiance au personnel
  • Soutien financier
  • Temps pour développer des liens de confiance

Comment amener les domaines social et technologique à innover ensemble?

  • Susciter une meilleure connaissance mutuelle
  • Adopter des démarches ou façons de faire communes
  • Développer un langage et un vocabulaire communs

Enfin, en considérant ces connaissances sur la mise en réseau et la collaboration entre des milieux différents, voici deux tentations auxquelles résister dans le cadre de la Politique nationale de la recherche et de l’innovation (fichier PDF) :

  • Rendre l’innovation sociale sous-jacente à l’innovation technologique
  • Réduire les investissements de l’État dans l’innovation sociale

Merci à tous les participants pour ces propos et échanges inspirants!

Vous souhaitez en savoir plus sur le Congrès de l’Acfas? Cliquez ici.