L’innovation sociale est un concept inexistant au NPD.

En parcourant les engagements du NPD pour la présente campagne électorale, nous devons constater que l’innovation sociale n’existe pas pour ce parti politique.

Pour le NPD, l’innovation renvoie systématiquement à l’innovation technologique ou industrielle. On parle ainsi de « stimuler l’innovation aérospatiale »; de l’innovation pour « le secteur de l’automobile »; d’appuyer l’innovation dans les secteurs de « l’agriculture » ou encore de « la foresterie ».

Le programme fait une seule référence de soutien aux entreprises sociales, mais pour les communautés autochtones. Le NPD invite aussi les provinces à collaborer avec les entreprises sociales dans la construction de logements sociaux afin d’offrir les emplois créés par ces programmes aux sans-emplois.

On le voit, nous sommes loin d’une des recommandations présentes dans la Déclaration québécoise pour l’innovation sociale de 2011, celle de : prendre des mesures pour renforcer le système québécois d’innovation sociale.

Si le NPD, un parti dit progressiste, ne fait nullement mention de l’innovation sociale, le RQIS et l’ensemble des acteurs de l’innovation sociale ont devant eux un grand chantier de sensibilisation à mettre en place.