OPSIDIAN - Polytechnique Montréal

Province

2020

Formation autonome, applicable à tous les domaines de sciences et au-delà. Modèle unique de formation, il reconnait l’importance stratégique des compétences visant à optimiser les dynamiques d’équipes diverses en se focalisant tant sur l’intersectorialité que l’intersectionnalité.

De quel besoin naît le projet?

La complexité des enjeux de société demande des réponses de plus en plus interdisciplinaires, où les perspectives technologiques doivent s’intégrer aux perspectives sociales. La capacité des individus chercheurs, décideurs et entrepreneurs à se concerter efficacement avec la panoplie d’expert·e·s, de décideur·euse·s et d’utilisateur·rice·s finaux·ales nécessaires à la résolution contextualisée desdits enjeux est stratégique et demandent des talents spécifiques de communication et de collaboration : c’est la transition de l’environnement de recherche et de développement classique vers un espace de cocréation du savoir où le continuum Industrie-Universités-Communautés est central.

Une solution innovante

OPSIDIAN innove sur deux plans : d’une part, le programme reconnait que les aptitudes habilitantes, dites « power skills » sont transversales et s’appliquent autant dans les écosystèmes de sciences et technologies (STIM) que dans tout espace de cocréation de savoir : enjeux de société, de santé ou de STIM s’appréhendent selon un modus operandi similaire où toutes les dimensions d’une problématique sont abordées dès la conception; d’autre part, le savoir expérientiel, est valorisé et abordé sur un pied d’égalité avec les savoirs dits formels (via les utilisateur·rice·s finaux·les).

Lorsque nous référons à un modèle de formation autonome, c’est en ce sens : il est indépendant de la discipline et c’est ce qui en fait une première au Canada.

Porteurs du projet

Le projet est soutenu par un grand réseau académique , mais aussi par des organisations telles que Dassault Systems, Canadian Mobility and Aerospace Institute et Ingénieures Canada. Son soutien financier provient du Programme de Formation Orientée vers la Nouveauté, la Collaboration et l’Expérience en Recherche (FONCER) du CRSNG, ainsi que des universités participantes.

Au service de qui?

Dans le cadre du programme de 7 ans, financé par le CRSNG, le milieu preneur principal inclut, les universités du Québec, de l’Ontario et à plus long terme, du Canada. Avec chaque  cohorte formée par OPSIDIAN, les preneurs sont aussi les organismes et entreprises futurs employeurs desdites cohortes. S’appuyant sur leur formation, celles-ci seront des ambassadrices de la valeur stratégique des « power skills ». À plus long terme, ce sont l’ensemble des secteurs industriels et des acteurs sociétaux et gouvernementaux à travers le Canada qui sont nos preneurs ciblés. Les études de cas dans les domaines des éoliennes, de l’autonomie des personnes âgées, des systèmes d’évaluation de l’excellence démontrent l’universalité de l’application du programme, pour des écosystèmes de création de savoir et d’innovation efficace.

Portée

Localement, le programme vise à prendre vie au sein des universités du Québec pour appuyer la capacité de créativité et d’innovation de la province.

Le programme, malgré les défis posés par la pandémie, a une cohorte diplômée et deux cohortes actuellement en formation : une première cohorte (2020-2022) maintenant diplômée qui a commencé sa formation avec le début du programme en septembre 2020, Une seconde cohorte (2021-2023) qui est à mi-parcours et une troisième (2022-2024) qui vient d’être sélectionnée cette année.

Retombées

Le projet est encore naissant, mais a formé et est en train de former une trentaine d’étudiant·e·s aux cycles supérieurs à travers le Canada. L’accent est mis sur la valorisation de la diversité de formation (intersectorialité) et d’identité (intersectionnalité) en tant que sources d’innovation et de créativité accrue dans les équipes sachant les dynamiser et en tirer profit. Le programme est aussi à l’origine du lancement de discussions sur les changements de culture organisationnelle à effectuer, notamment dans les réseaux académiques où les perspectives sur ce qu’est le leadership et l’excellence doivent être remises en question.

Témoignages

Étude de cas (15 min 19 s)

Pérennisation

La capacité d’accueil est limitée par le nombre de formateur·rice·s et de lieux de formation, ce qui est naturel pour une initiative en démarrage où les formations elles-mêmes sont à construire. OPSIDIAN a un plan clair de création, de validation puis de transfert du programme qui se veut inclusif dans ses approches et ses applications.

Dans les années qui viennent, OPSIDIAN entend gérer la diversité des équipes dans toutes ses dimensions, ce qui inclut la diversité de langues, car, pour beaucoup de personnes étudiantes, la langue usuelle est une seconde langue (que ce soit l’anglais ou le français). Les enjeux de langue sont au cœur de l’inclusivité et de l’équité, que ce soit dans le cas des premières nations ou des communautés sourdes par exemple.

Pour ce qui est du format de la formation, elle est hybride : certaines activités peuvent se faire en ligne, mais le présentiel est nécessaire pour l’optimisation de la dynamique d’équipe. Nous avons l’ambition d’un format entièrement virtuel, une fois que le programme de formation sera rodé. La formation, adaptée à des contextes professionnels, pourra se déployer sous forme de formation continue.

Leçons apprises

L’opérationnalisation de tout projet, combien créatif et à valeur ajoutée soit-il demande un appui administratif efficace et soutenu, particulièrement en innovation sociale, et plus intensément pour des organisations qui n’y sont pas habituées dans leurs activités courantes.

En savoir plus

Partenaires et collaborateurs

Canadian Mobility and Aerospace Institute, Dassault Systems America Corp, Institut TransMedTech, Bombardier Transport, les universités HEC, ÉTS, MGill, Sherbrooke, Manitoba et Waterloo

Nos membres travaillent sans cesse

Découvrez des cas d'innovation sociale

En savoir plus