Qu’est-ce qu’une innovation sociale?

En publiant la Déclaration québécoise pour l’innovation sociale (fichier PDF) en 2011, le RQIS proposait sa définition de l’innovation sociale inspirée par celles de Camil Bouchard, du Centre de recherche sur les innovations sociales, du Stanford Center for Social Innovation et de The Young Foundation :

Une innovation sociale est une nouvelle idée, approche ou intervention, un nouveau service, un nouveau produit ou une nouvelle loi, un nouveau type d’organisation qui répond plus adéquatement et plus durablement que les solutions existantes à un besoin social bien défini, une solution qui a trouvé preneur au sein d’une institution, d’une organisation ou d’une communauté et qui produit un bénéfice mesurable pour la collectivité et non seulement pour certains individus. La portée d’une innovation sociale est transformatrice et systémique. Elle constitue, dans sa créativité inhérente, une rupture avec l’existant.

Besoin d’un coup de pouce pour mieux comprendre ce qu’est une innovation sociale? Voici une définition simplifiée et imagée :

Nouveauté

null

Solutions existantes non satisfaisantes

null

Besoin social défini

null

Preneurs

null

Bénéfice collectif et mesurable

null

Interaction et collaboration

null

Transformation systémique

null

Évaluation tout au long du processus

Recherchez ces pictogrammes dans nos outils de communication et prochaines publications pour identifier les différentes étapes ou dimensions de l’innovation sociale.

Des exemples d’innovation sociale?

Curieux de découvrir des exemples? Consultez la section Cas d’innovation sociale.

Qui sont les acteurs?

Quatre types d’acteurs collaborent dans le monde de l’innovation sociale :

×Les porteurs créent, promeuvent et propulsent l’innovation sociale.

Les porteurs sont à l’origine du projet novateur. Seuls ou en groupe, ils font preuve de leadership, de créativité et d’une volonté de changer la société. Ils sont en général visionnaires et prêts à prendre des risques.

×Les bailleurs de fonds reconnaissent, valorisent et financent les processus d’innovation sociale.

Les bailleurs de fonds doivent croire au projet d’innovation et être prêts à prendre des risques financiers.

×Les partenaires de soutien accompagnent et supportent les porteurs.

Les partenaires de soutien partagent leurs connaissances, expériences et idées avec les porteurs. De plus, ils diffusent, promeuvent et documentent les projets d’innovation sociale, leur apportant ainsi une certaine crédibilité.

×Les preneurs participent au processus, s’approprient l’innovation sociale et en bénéficient.

Les preneurs ont pour premier rôle de bénéficier de l’innovation sociale. Mais ils mettent aussi en œuvre les pratiques innovantes en participant aux discussions, au développement, aux ajustements et aux évaluations. Certains sont parfois même à la source du processus d’innovation sociale.

Les preneurs peuvent être des :

Utilisateurs, c’est-à-dire des professionnels qui s’approprient une nouvelle façon de faire et la mettent en pratique dans leur organisation.

Bénéficiaires, c’est-à-dire des usagers ou des prestataires d’un nouveau service ou d’un nouveau produit mis au point pour eux.

Quel est le processus d’une innovation sociale?

Les innovations sociales sont plus que des projets innovants. La communauté d’intérêt du RQIS a élaboré deux schémas afin d’illustrer le processus d’innovation sociale à partir de l’analyse de huit innovations sociales sélectionnées dans divers secteurs d’activité et un peu partout au Québec. Bien que ces schémas ne restreignent pas les innovations sociales à un seul parcours, ils permettent de mieux comprendre les différentes phases du processus ainsi que les différentes activités qui les animent.

RQIS schema global

Le processus en mots

×1 – Émergence d’un désir de sortir des pratiques courantes

Sortir des pratiques courantes ne signifie pas obligatoirement tout réinventer. Cela peut se concrétiser par :

  • La modification d’une pratique déjà existante
  • L’application de connaissances provenant d’un autre milieu (ex : transfert de résultats de recherche sur le terrain)
×2 – Mobilisation d’une diversité de connaissances et de compétences

La mobilisation des connaissances et des compétences permet de multiplier les angles de vues d’une problématique par le regroupement et l’interaction d’acteurs provenant de divers secteurs et domaines d’intervention. Elle facilite le processus puisqu’elle contribue à construire de nouvelles connaissances qui poussent les individus à élargir leur cadre de réflexion.

×3 – Rétroaction

La rétroaction, c’est la collaboration avec des preneurs potentiels durant l’expérimentation d’une nouvelle pratique. En plus de bénéficier de l’innovation sociale ou de l’utiliser, les preneurs participent (en particulier lors de la phase pilote) à son élaboration et à son évaluation afin d’assurer une juste adaptation aux besoins identifiés.

×4 – Appropriation

L’appropriation signifie que la nouveauté créée suscite un intérêt, une volonté d’utilisation de la part des preneurs, soit par son intégration dans leurs pratiques courantes ou, pour le cas des bénéficiaires, par son utilisation directe.
Pour mieux comprendre le processus, consultez la publication Acteurs et processus d’innovation sociale au Québec (fichier PDF).

Quelles sont les clés de l’innovation sociale?

Plusieurs caractéristiques distinguent les innovations sociales de tout projet d’innovation. Voici les 12 clés qui facilitent leur émergence et leur pérennisation.

  • Le déclencheur du projet
  • La planification du projet
  • La prise de risque et l’audace
  • La mobilisation des acteurs
  • La coconstruction des savoirs et savoir-faire
  • La confiance
  • Le leadership (individuel, organisationnel et collectif)
  • Le financement
  • Le rayonnement du projet
  • La gestion du changement
  • Le transfert, l’institutionnalisation et la pérennisation
  • Le temps

Pour en savoir plus, consultez la publication Favoriser l’émergence et la pérennisation des innovations sociales au Québec (fichier PDF).

Pour voir toutes nos publications, cliquez ici.