Art en tête

Montréal et Laval

**Finaliste au Prix Innovation sociale du Gala de l’ADRIQ 2024**

Le projet Art en tête est porté par MU, Espace Transition et une équipe de recherche de l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, en étroite collaboration avec le Centre de Services scolaires Marguerite-Bourgeoys.

2021

Art en tête est une activité parascolaire d’art mural spécialement adaptée aux besoins et caractéristiques d’élèves du 2e cycle du secondaire présentant des difficultés socio-émotionnelles et qui vise à promouvoir leur adaptation psychosociale et scolaire.

De quel besoin naît le projet ?

Les services de santé mentale dans les écoles secondaires sont fortement sollicités en raison de l’augmentation des difficultés socio-émotionnelles chez les jeunes (par exemple, manifestations dépressives ou anxieuses, retrait social, ou isolement). Cependant, la prestation de nombreux de ces services est entravée par des listes d’attente, un manque de financement et de personnel. De plus, les programmes existants visent souvent à réduire les difficultés socio-émotionnelles, mais peu le font en mettant l’accent sur le développement des forces des jeunes.

Il est donc crucial de se tourner vers des approches complémentaires à ces programmes afin de répondre aux besoins des adolescents et adolescentes présentant des difficultés socio-émotionnelles, tout en allégeant les milieux scolaires d’une partie de leurs responsabilités face à leur implantation.

Une solution innovante

Depuis plus de dix ans, MU anime une activité parascolaire d’art mural pour encourager la persévérance scolaire des élèves du 2e cycle du secondaire. En 2018, afin d’évaluer et d’adapter leur programme pour une clientèle vivant avec des difficultés socio-émotionnelles, MU s’est associé à Espace Transition, un projet niché au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, spécialisé dans l’animation d’ateliers artistiques pour des jeunes présentant des troubles mentaux stabilisés, tant en milieu communautaire qu’hospitalier.

Art en tête est donc une activité parascolaire clé en main pour les écoles secondaires, animée par MU. Elle intègre l’expertise clinique du milieu de la santé développée par Espace Transition grâce à la présence d’une accompagnatrice psychosociale, ayant le rôle de soutenir la participation des jeunes dont les difficultés socio-émotionnelles pourraient autrement limiter l’accès aux activités parascolaires. L’approche axée sur les forces favorise le développement positif des jeunes et contribue à la continuité des services de santé mentale, en complément aux initiatives existantes dans les milieux de la santé et de l’éducation.

Au service de qui ?

Les établissements preneurs sont des écoles secondaires ou des établissements s’adressant à une clientèle de jeunes et jeunes adultes souhaitant intégrer le programme Art en tête. Conçu comme un programme inclusif, Art en tête réunit des groupes de participants mixtes, composés de jeunes vivant avec des difficultés socio-émotionnelles et de jeunes désirant simplement participer au programme. Ce programme, issu d’un partenariat multiple, met en avant une approche intégrée visant à transformer les services en milieu scolaire par une approche positive et récréative.

Pérennisation et diffusion

Le programme Art en tête fait partie de l’offre de services de MU et peut être sollicité par les écoles. Depuis 2021, plusieurs activités de transfert et de diffusion des connaissances ont été organisées : une formation avec un guide de programme, la publication d’articles scientifiques et de brochures, la création d’un site web, ainsi que des présentations orales variées en milieu communautaire et universitaire (voir section «En savoir plus»). Art en tête s’adapte à chaque école qui accueille le programme, en suivant une démarche participative et en offrant un accompagnement personnalisé.

Retombées

Les résultats d’une évaluation rigoureuse en méthodes mixtes soutient qu’Art en tête favorise chez ses participantes et participants l’amélioration de leur bien-être (ex. : diminution de symptômes dépressifs), de leur perception de soi et de leur vécu relationnel.

Le programme est issu du terrain et d’un processus de recherche documentaire (modèle logique, cadres théoriques, etc.). Grâce à cet exercice de pairage des domaines pratique et scientifique, les pratiques existantes des deux organisations ont été améliorées. MU a vu son programme être adapté pour une clientèle présentant des besoins en santé mentale, tandis que ET a fait l’exercice de transférabilité des composantes essentielles de son programme en milieu scolaire. Enfin, le programme Art en tête contribue à la bonification de l’offre de services soutenant la santé mentale et le développement positif des jeunes en milieu scolaire.

Partenaires et collaborateurs

Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys

École de psychoéducation de l’Université de Montréal

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada

Découvrez des cas d'innovation sociale

Revenir à la page des cas d'innovation